L'économie des Chapelles de 1561 à 1950

Le recensement de 1561 note 541 vaches, 175 moges, 289 mogeons, 82 veaux, 179 chèvres, 691 moutons et 6 bœufs. Une statistique de 1861 donne 1083 bovins, 98 chèvres, 517 moutons et 76 mulets. Sur le territoire des Chapelles; vers 800m d'altitude, existaient des vignes. En 1795, la superficie de ce petit vignoble était de 16 journaux (environ 320 ares) et en 1824, la récolte des raisins était fixée pour les blancs aux 20 et 21 octobre et pour les noirs au 27 et suivants.
Le territoire des Chapelles n'a pas de cours d'eau de quelque importance. Le problème de l'eau est très ancien, surtout pour l'arrosage. Des biefs furent construits l'amenant de l'Ormente ou du Nant Blanc. On connaît des concessions dès le XIVe siècle et de nombreux procès concernant les biefs de Vaugelaz, de Bovet, de Chapellaz et de Themery.
Etant dans la zone houillère, Les Chapelles a sur son territoire de l'anthracite qui, en certains points, a été exploité par les habitants. Par un décret du 6 août 1907 une concession fut accordée à la Socété Anonyme de Mines de Montgirod. L'évacuation du charbon se faisait par un câble jusqu'à la voie ferrée. La mine a fonctionné jusqu'en 1950.

Source : Histoire des Communes Savoyardes par François Marius Hudry, Tome IV, Editions Horvath - Roanne Le Cateau